Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-11-01T16:04:20+01:00

POEME DE MON CRU : A l'enterrement d'une feuille morte ...

Publié par Jean-Pierre

 

 

A l'enterrement d'une feuille morte ….

 

La feuille d'automne est décédée

Emportée par le vent,

Elle a été la dernière à céder.

De la veille branche qui la portait

Elle s'est détachée.

Dans le jardin du curé

Tourbillonnant, elle est tombée.

 

C'est arrivé dans la matinée.

La nouvelle vient de tomber.

On attend que tous soient arrivés

pour enterrer la feuille d'automne décédée.

 

Les escargots tout enrubannés

Les cornes endeuillées

De crêpe noir dentelé

Se sont mis en route

Pour enterrer la feuille d'automne décédée.

 

Dans le cimetière jauni,

En attendant la cérémonie,

Le chien mouillé promène en laisse son ennui.

Le dernier des Mohicans ne veut pas être en reste

De sa tribu il est le seul à être venu, j'en atteste.

Le merle noir jette des larmes de deuil.

Il veille la feuille à l'oeil.

 

Dans le cimetière glacé

Qui a vu tant de feuilles tomber,

Depuis tout ce temps passé

Le gros arrosoir laisse couler

De son pommeau une goutte

Sur la feuille desséchée.

 

La linotte grelotte sur une tombe.

Elle répète toujours cette phrase qui plombe

« Les feuilles mortes se ramassent à la pelle ...Quelle hécatombe ! »

 

Sur le tableau noir du malheur

Tous sont en pleurs

Il n'y aura ni couronnes, ni fleurs .

Pas même une pensée...

Seules les immortelles plantées

restent de marbre sur la tombe à proximité

 

Tous attendent …

Attendent …

Les escargots qui n'en finissent pas d'arriver.

http://s2.e-monsite.com/2010/05/09/08/resize_550_550//unknown_jpeg.jpg

Les voilà …. fatigués.

Mais le printemps les a devancé

Et la feuille est ressuscitée !

L'hirondelle vient l'annoncer !

 

Le cimetière fait la fête …

La fête à la grenouille qui n'en croa rien !

Le dernier des Mohicans débouche son ultime bouteille !

L'arrosoir n'en finit plus d'arroser cette renaissance !

Le chien gratte ses puces !

Seule la linotte fait la tête au merle moqueur …

 

La feuille du printemps renaît

Bercée par le vent,

Elle a été la dernière à pousser.

Sur la veille branche revigorée

Elle s'est développée.

Dans le jardin du curé

Pimpante, de mille feuilles, la voilà entourée !

 

                                  JPE Contenu protégé par copyright

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

commentaires

Angelilie 31/03/2017 15:45

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir

Eglantine 03/11/2016 12:33

oui je sais :-) je suis plutot du style absente que présente ...mais c'est avec un grand bonheur que je retrouve tes écrits ...

coco 02/11/2014 19:26

he bien ! celle la est superbe.
oui, très joli texte....surtout la dernière feuille de ton "blog"de papier à lettres !!

emilie 18/07/2011 10:45



J'aime, j'aime, j'aime!!! L'avant dernier paragraphe un peu moins mais le reste est parfait! Merci papa!



Eglantine 22/06/2011 17:02



tu m'aurais avertie je serai venue à l'enterrement de la feuille morte ..je en peux plus compter sur toi pendant que
tu contes et racontes ...


bisous



MAD 22/06/2011 09:50



Je nous croyais en été. J'en tombe à genou ! L'été n'est-il pas tombé ? comme la pluie, comme la nuit ?



Malika 22/06/2011 08:14



J'adore cette poésie.



Nina Padilha 22/06/2011 08:14



Tu parles d'automne.
Je regarde le ciel...
Solstice d'été ? Ah bon...
On ne dirait pas.
Pfffffffffffffff !



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog