Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-02-03T09:20:00+01:00

JEUDI EN POESIE : le repas ridicule

Publié par Jean-Pierre

 

Jeudi en poésie
chez  les "croqueurs de mots"

 sous la houlette de Anne lesonneur pour le défi n°48, autour des mets et du repas,

 

Le repas ridicule

Une fois n’est pas coutume: allons a restaurant
nous payer du caviar et des ptits ortolans

Consultons le journal à la rubrique esbrouffe
Révélant le bon coin où pour pas cher on bouffe

Nous irons à çui-ci, nous irons à çui-la
mais y a des objections: l’un aimm ci, l’autre aimm ça

Je propose: engouffrons notre appétit peu mince
au bistro le troisième après la rue Huyghens

Tous d’accord remontons le boulevard Raspail
jusqu’aux bars où l’on suss la mouss avec des pailles

Hans William Vladimir et Jean-Jacques Dupont
avalent goulûment de la bière en ballon

Avec ces chers amis d’un pas moins assuré
nous trouverons enfin le ptit endroit rêvé

Les couteaux y sont mous les nappes y sont sales
la serveuse sans fards parfume toutt la salle

Le patron – un gourmet! Vous fait prendre – c’est fou
du pipi pour du vin et pour du foi’ du mou

La patronne a du cran et rince les sardines
avec une huile qui fut huile dparaffine

La carne nous amène un rôti d’aspect dur
orné concentricment de légumes impurs

Elle vous proposera les miettes gluantes
d’une tête de veau que connurent les lentes

Elle proposera les panards englués
d’un porc qui négligea toujours de les laver

Peut-être qu’un produit à l’était naturel
échappra-z-aux méfaits dla putréfiant femelle

«Voici ma belle enfant un petit nerf de bœuf
que vous utilizrez pour casser tous vous œufs»

De l’omelette jaune où nage le persil
elle fera-z-hélas un morceau d’anthraci

Ce bon charbon croquant bien craquant sous la dent
se blanchira d’un sel sous la dent bien crissant

Plutôt que de noircir un intestin qui grêle
nous dévorerons la simili-porcelaine

L’hôtesse nous voyant grignoter son ménage
écaillera les murs de l’ampleur de sa rage

Alors avalerons fourchettes et couteaux
avant d’avec vitesse enfiler nos manteaux

Fuyard nous galoprons dans la rue où ça neige
sans peurs de déchirer la couturr de nos grèges

Nous retournant au bout de cinquant ou cent mètres
nous verrons le souillon jouer au gazomètre

et nous péter au nez ses infâmes insultes
- patronne de bistrot, empoisonneuse occulte


                            Raymond Queneau, in Les Ziaux

http://img4.imageshack.us/img4/6002/queneau13192322.jpg

 

chanté par les Frères Jacques   

http://www.qobuz.com/images/jaquettes/0004/0004400631282_600.jpg

 


Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Tricôtine 04/02/2011 21:22



Je veux l'adresse du resto..... pour ne surtout pas y aller !!!   Battue à plate couture sur ce menu là ... ouf mes
casseroles vont être ravies y a pire ailleurs !! bonne soirée JP, j'arrive juste à temps pour faire la plonge



Jean-Pierre 08/02/2011 13:54



Le nom c'est RESTO Chaud , tu vas attraper froid !



Mamie Claude 04/02/2011 09:08



Super choix mais j'ai eu du mal à digèrer la porcelaine  grosses bises



Jean-Pierre 08/02/2011 13:51



J'espère que tu t'en es remise !


Bises



Lenaïg Boudig 03/02/2011 23:19



Il avait une dent (quenotte ? facile mais je ne suis pas toi !), Queneau, contre ce restaurant !


   Mes trois "moi" en rient bien. Bonne nuit !



Jean-Pierre 08/02/2011 13:50



Et moi et moi et moi !


Bonne journée



Parisianne Musardises 03/02/2011 18:49



Génial ! Vous qui jonglez avec tant de facilité avec les bons mots, je vous invite à vous prêter au Jeu auquel j'ai participé il y a quelque temps sur les exercices de style de Queneau http://parisianne.over-blog.com/article-exercice-de-style-63114346.html. Je suis certaine que sous votre plume nous
passerions un délicieux moment !
Anne



Jean-Pierre 08/02/2011 13:48



Merci pour cette invitation ...



Anne Lesonneur 03/02/2011 18:02



Un vrai régal que ce texte de Queneau. Mais, pour ce soir, je cris que je vais éviter le restaurant... Merci Jean-Pierre. Anne



Jean-Pierre 08/02/2011 13:36



Bon appétit Anne !



amtealty 03/02/2011 17:25



 j'ai lu , je ne connaissais pas j'ai aimé merci pour ce partage


 bisous des côtes d'armor



Jean-Pierre 08/02/2011 13:33



Salut à toi et à bientôt


Bonne journée



jill bill 03/02/2011 14:33



Hé hé Jean-Pierre...  Boui-boui infâme mais tellement bon servi en lecture... Jill bises



Jean-Pierre 08/02/2011 13:30



bises



ABC 03/02/2011 13:44



Super souvenirs, j'adooooooooooooooooooore !!!



Jean-Pierre 08/02/2011 13:30



TaNNNNNNNNt MieUUUUUX



Nounedeb 03/02/2011 13:44



Salut J.P. Au fur et à mesure que je lisais, je me disais - ça se voit qu'il écluse de plus en plus. Après, j'ai voulu te demander sur quel air ça se chante. Et puis si, après Raymond Devos, tu
t'inspires de Pierre Perret.  Ah? non. Et en plus c'est pas de toi...Pour Queneau, tu es pardonné...



Jean-Pierre 08/02/2011 13:30



bonne journée et merci de ta fidélité



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog