Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-02-16T08:45:00+01:00

JEUDI EN POESIE : les oiseaux ...du malheur (Ferré)

Publié par Jean-Pierre

oiseaux cérulés

tous les jeudis, chez les Croqueurs de mots on publie nos poèmes, ou nos poètes préférés texte libre, forme libre, faire découvrir nos coups de coeur.

Thème proposé par  Lénaïg    : " Les oiseaux "

Léo Ferré
LES OISEAUX DU MALHEUR



Et nous resterons quelques "abstraits"
Comme les oiseaux de nuit de préférence
Comme les oiseaux du malheur...

Ils ont des becs, ils ont des yeux perçants
Comme les femmes
Les oiseaux du malheur
Ils ont la grâce, ils volent adorablement
Comme les femmes
Les oiseaux du malheur
Ils ont des pattes et marchent dans le vent
Comme les femmes
Les oiseaux du malheur

Ils ont des nids avec tous nos enfants
Comme les femmes
Les oiseaux du malheur
C'est avec ça que nous dormons
Et c'est pour ça que nous crevons
En essayant de leur apprendre
Le doute et la misère

Viens avec ton bec
Avec tes yeux viens
Avec ta grâce avec tes pattes viens
Avec ton nid et avec mon enfant
Mon bel oiseau du malheur

Ils ont des becs ils ont des yeux perçants

 

 

 

 


Voir les commentaires

commentaires

plumlegere67 24/02/2012 10:35


Tu as "Ferré" le truc ! bises

Jean-Pierre 06/03/2012 10:58



Bien dit ! bises



Adamante 16/02/2012 18:30


Un choix intéressant, quelques volutes de nostalgie...

Jean-Pierre 06/03/2012 10:33



Merci de ton commentaire Adamante ...



Malika 16/02/2012 16:13


Un grand artiste ce Léo.

Jean-Pierre 06/03/2012 10:33



N'est-ce pas ...



mamie Claude 16/02/2012 15:16


Belle plume du grand Léo, mais très amère. Bises

Jean-Pierre 06/03/2012 10:32



Avec un peu de sucre ..ça passe ! Bises Mamie



Lenaïg 16/02/2012 12:24


Bravo, JP, pour ton choix ! J'ai envie de rapprocher les paroles de Ferré au poème d'Alphonse Daudet choisi par Catheau ... Deux points de vue purement masculins, les femmes qui les font souffrir
étant assimilées à des oiseaux aux becs blessants, c'est très beau. Et, si tu permets, je me replace du côté féminin et, alors, je pense aussi à l'Aigle noir de Barbara, dont le sens est resté
longtemps caché, une autre sorte d'oiseau de malheur aussi, le père aimé qui a pourtant fait souffrir et commis l'inénarrable ... Je vais revenir écouter Léo Ferré ! Bises.

Jean-Pierre 06/03/2012 10:32



Merci pour ce commentaire ... Bises



Marie Chevalier 16/02/2012 11:26


Quelle belle chanson mais  pas très gaie en effet, mais  gaité et Ferré ?  ce ne serait pas Ferré
...  bonne journée à toi Marie

Jean-Pierre 06/03/2012 10:31



Je vous salue Marie ...


Bonne journée



Parisianne Musardises 16/02/2012 11:00


Bonjour Jean-Pierre,
Pas très gaie cette chanson
Je vous préfère plus facétieux !
Anne

Jean-Pierre 06/03/2012 10:30



C'était mon humeur du jour !!!


Merci Anne pour ton passage ...



jill bill 16/02/2012 10:04


Bonjour Pierre... Comparaison interpretée à la Ferré à frémir de l'aile...... Bon jeudi à toi, merci !  Jill

Jean-Pierre 06/03/2012 10:29



Bon mardi ... Jill ...



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog